♦ In Tenebris - Maxime Chattam

 

Résumé :

Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos... 

Jeune détective à Brooklyn, Annabel O'Donnel prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se tâche dans les rues enneigées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage... dans les ténèbres.

Mon avis : ★ ★ ★ ★ ★

Ce roman est vraiment très sombre, du même genre que La Patience du Diable. Comme à son habitude, Maxime Chattam a écrit un thriller qui nous tient en haleine du premier chapitre au dernier avec du suspense et des rebondissements à revendre. Ce qui est bien avec cet auteur, c'est qu'on se pose des questions au fur et à mesure. 

Qu'est-ce qui motive le criminel ? Pourquoi a t-il dévié du chemin ? Celui-ci nous fait nous poser la question sur notre société : est-elle vraiment comme ça ? En est-on arrivé à cette société ? À cause de quoi ou de qui ? Je me suis sentie vraiment mal à l'aise à certains passages du roman sur la noirceur de l'âme humaine.

Les jeux de mots étaient bien trouvés, vraiment très bien trouvés. La complicité entre Joshua et Annabel est assez jolie, limite je croyais qu'ils finiraient dans les bras l'un de l'autre, mais non. Les personnages ont été révélés doucement, par petits indices tout au long du roman, et je préfère ça à l'identité révélée de suite, d'entrée de jeu ou à mi-parcours. 


J'ai toujours le même ressenti que pour La Patience du Diable : L'humanité en arriverait-elle là, si la société devenait comme ça ?

Aucun commentaire: