♦ Surtensions - Olivier Norek

Avis : ★★★★✩

Déjà, le roman commence avec un  « Un membre de mon équipe est mort. C'est de ma responsabilité. » et là tu flippes..,

Dans Code 93 & Territoires, les deux premiers romans d'Olivier Norek, on entrait direct dans le vif du sujet, on était plongé dans l'état d'esprit du 93 mais pour ce troisième opus des aventures de Coste, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. À partir de la seconde partie, on retrouve enfin Coste et son équipe, qui fonctionne toujours bien, autant pendant leur service que dans leur vie hors du commissariat, et ça en fait une famille. Les différentes intrigues s'emmêlent pour au final n'en devenir qu'une seule.

L'univers que Norek a su créer au cours de ses trois roman est noir, violent, et réaliste, mais c'est justement ça que j'aime chez lui. Le point de surtensions de chaque personnage est palpable, même si j'aurais aimé qu'il le soit davantage, ce qui n'empêche pas que le roman soit très bon, malgré qu'il soit un peu en dessous des deux romans précédents mais Surtensions clôture à merveille la trilogie.

Néanmoins, j'en veux un peu à l'auteur d'avoir tué la seule chose qui faisait de l'équipe de Coste une famille à part entière... Cela n’empêche pas le talent qu’à Olivier Norek à raconter la juste vie des policiers de la banlieue parisienne, bien loin des flics dépeints dans les séries et films.

J’aimerais tellement pouvoir mettre un visage sur Coste et son équipe même si je me suis moi-même fait ma vision d’eux, mais ce serait drôle de voir qui l'auteur choisirait, mais en tout cas vivement le prochain !

Articles Connexes

0 commentaires