BlaBlaSéries #8 - Orange Is The New Black

Piper Chapman est incarcérée à Litchfield, une prison de sécurité minimale pour quinze mois car elle a transporté une valise d'argent issue du trafic de drogue, dix ans plus tôt, pour son amante d'alors, Alex Vause.

Elle tente de se faire à la vie en prison, entre le clanisme, les réseaux et les fortes personnalités des autres détenues.
Avis : ♥♥♥♥♥

Cette série est une des plus belles et plus géniales de Netflix. Avec énormément de fraîcheur, Orange Is The New Black adopte un sujet et un ton résolument différent des autres séries : la prison pour femmes, sujet jamais traité à la télévision. Certes, c'est une série dramatique, mais pas seulement car elle ajoute une grosse dose de comédie et est tirée d'une histoire vraie. Orange Is The New Black possède une réalisation soignée et des actrices très talentueuses, ce qui en fait une réussite magistrale. 

Pas de clichés chez Jenji Kohan, le créateur de la série : zéro caricature à la Prison Break entre gros durs et petites victimes. Les personnages évoluent à chaque saison et les nouveaux personnages sont tout aussi attachants que les autres. On fait connaissance avec les personnages grâce aux flashback de leur vie avant la prison. J'ai eu de gros coups de cœur pour certains personnages comme Crazy Eyes ou Stella et j'ai été déçue de voir certains de mes chouchous partir, notamment Bennett ou Poussey, un départ qui m'a révoltée et très attristée...

Ce qui est bien et pas bien avec Netflix, c'est qu'on peut voir tous les épisodes d'une saison entière d'un coup... J'ai essayé de me restreindre niveau épisodes, en gardant des épisodes de côté, mais j'ai jamais réussi, je dévore à chaque fois les épisodes à la vitesse de la lumière et on se retrouve comme un drogué pendant un an : on est en man-que ! 

Parce que c'est ça le pire : On doit attendre un an pour la saison suivante. Si les deux premières saisons étaient centrées sur chaque personnage, la troisième change de ton et se centre sur des groupes et permet de découvrir des personnages qu'on avait juste entre-vu durant les deux premières saisons. La légèreté est toujours de mise, les dialogues plus hilarants encore, mais le tragique n'est jamais loin.

Je n'ai qu'une question : Comment ne pas être accro ? Et bien c'est impossible car Orange Is The New Black est un mes plus gros coup de cœur série depuis quatre ans, et j'espère que ça va continuer longtemps. Et je n'ai qu'un conseil à vous donner : prenez une semaine de vacances, du pop-corn, du café, et mangez-vous la série, mais attention au coup de blues quand le dernier épisode sera terminé, car on ne sort jamais indemne de cette série... 

Aucun commentaire: