♦ BlaBlaCiné #3 - Inferno

Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. 

Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Avis : ★✩✩✩✩ 

Quelle déception ! C'est rare que je sois déçue d'une adaptation de livres, mais là, Ron Howard a fait fort niveau adaptation pourrie. J'avais pas accroché avec Da Vinci Code, mais je suis raide dingue d'Anges et Démons que je regarde souvent. 

Sincèrement j'ai bien fait de ne pas aller au cinéma le voir et payer 9,50€ pour un film aussi nul. J'ai bien évidemment lu le livre, et il y a vraiment de grosses grosses grosses incohérences entre le livre et le film. Je ne comprends pas pourquoi faire un film si c'est pour ne pas tenir compte du livre. 

Ron Howard aurait pu faire quelque chose d'excellent avec Inferno, s'il avait suivi le roman au plus près, mais non, il a volontairement supprimé et bafoué l'essence même du livre ainsi que son thème pour en faire "un film issu des livres de Dan Brown avec Tom Hanks dedans, comme ça ça fera du fric dans les caisses d'Hollywood et on pourra en faire un quatrième"

Pourtant, il y avait matière à faire, mais ils ont préféré gâcher le message que Dan Brown voulait faire passer plutôt que de faire un film correct, avec un scénario original, une intrigue qui tient de A à Z et des personnages qui envoient du pâté et qui marquent le spectateur. 

Mais au lieu de ça, l'histoire et le contexte du roman sont complètement bafoués, tout comme les repères historiques et le côté symbole, l'intrigue est survolée au possible, les scènes d'actions sont stéréotypées et prévisibles, et les acteurs ne sont absolument pas crédibles dans leurs rôles

Le thème de régulation de la surpopulation était bon, mais Ron Howard en a fait une caricature bâclée et sans intérêtLa plus grosse connerie (excusez-moi de l'expression) du film c'est quand même la fin, qui est franchement tout sauf la fin du livre. 

Dommage, car j'avais adoré Tom Hanks dans Anges & Démons, mais là on dirait une pâle copie de son personnage, il a perdu sa splendeur et sa prestance. Ron Howard a clairement ridiculisé le personnage de Robert Langdon. La preuve en est : il souffre d'une amnésie rétrograde de deux jours, mais le pauvre ne se souvient plus du nom du café. Ridicule.

Alors que c'est Langdon qui devrait avoir les connaissances artistiques/symboliques, c'est le personnage de Sienna qui les apportent, mais bon notre bon vieux Robert est amnésique, alors on le prend pour un débile qui ne sait plus rien. Le personnage de Sienna est imbuvable la plupart du temps, et ne matche pas avec la Sienna du livre. 

D'ailleurs, tous les personnages ne collent pas avec le livre, à croire que Ron Howard a pris deux trois trucs et a rajouté des choses pour en faire des personnages convaincants à l'écran. Les personnages du livre n'ont pas été respectés pour un sou, et franchement quel gâchis ! 

Il y avait vraiment tout pour que ce film soit bon au vu du livre, mais malheureusement, Ron Howard n'a pas su en tirer les meilleures choses pour faire un film digne de ce nom. 

Aucun commentaire: