BlaBlaSéries #10 - Bates Motel

Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l'Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l'Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. 

La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret...
Avis : ♥♥♥♥♥

Préquel de Psychose d'Hitchcock, Bates Motel est une série qui a une ambiance glauque et sombre, des personnages aussi fous qu'étranges. Je ne pouvais qu'aimer cette série. Elle est si bien amenée qu'elle nous permet de rentrer rapidement dans l'histoire. C'est rare que j'aime des séries aussi glauques et sombres, mais le réalisateur de la série a su me convaincre grâce à de nombreux rebondissements et des fins d'épisodes en queue de poisson.

Les décors sont conformes à un thriller psychologique comme je les aime, et permettent de nous plonger au cœur de l'histoire, notamment grâce au contraste entre deux époques et j'avoue que le mélange des deux me plaît plutôt bien, car ça donne un style assez innovant. J'adore bien évidemment le côté psychologique de la série, car après tout, on entre dans la vie du tueur et on 'voit' la folie qui va s'emparer de lui au fil des saisons;

Les personnages sont vraiment  bien interprétés, du moins Norman et sa mère. L'acteur (Freddie Highmore - qui a joué dans Arthur et les Minimoys ou encore Charlie & la Chocolaterie) interprète le rôle de Norman tout en justesse et en nuances, jouant avec les contrastes. L'acteur donne beaucoup de profondeur au personnage et rend à l'écran une interprétation à la hauteur d'Hannibal Lecter. Le personnage est complexe, et bat le chaud et le froid, passant d'un fils parfait à un adolescent hors de contrôle.

Quant à sa mère, Norma, elle me fait frémir à chaque fois que je la vois et elle me fout vraiment les chocottes. Elle a une relation mais tellement incestueuse, possessive et flippante avec Norman que c'est gênant par moment (gênant mais tellement bon!). comme Norman, le personnage de Norma est tout autant complexe et ambigu et bat le chaud est le froid, entre mère aimante et femme redoutable.

Pour les autres personnages, s'ils permettent d’introduire de nouvelles intrigues secondaires, je trouve qu'elles étaient trop présentes et éclipsaient l'intrigue primaire de la série.  Mais les personnages secondaires restent quand même bien développés et complètent différemment l'ambiance de la série.

La saison 5 (la dernière de la série) est actuellement en cours de diffusion aux USA, mais on peut retrouver Norman et Norma sur 13ème Rue, la saison 3 y étant diffusée depuis le début du mois.  

Aucun commentaire: