BlaBlaSéries #11 - The Vampire Diaries



Elena Gilbert est une adolescente de 17 ans demeurant dans la mystérieuse ville de Mystic Falls en Virginie. Elle et son frère, Jeremy, 15 ans, vivent avec leur tante Jenna Summers, depuis la mort de leurs parents, décédés dans un accident de voiture quatre mois auparavant. Elena trouve du réconfort dans son journal intime et avec ses deux meilleures amies, Bonnie Bennett et Caroline Forbes.

Lors de la rentrée scolaire, elle croise Stefan Salvatore, un nouvel arrivant mystérieux, dont elle tombe immédiatement sous le charme avant de rencontrer son frère aîné «diabolique», Damon Salvatore. Elle ne tarde pas à découvrir leur secret : ce sont des vampires. Cette rencontre va complètement changer sa vie ainsi que celles de ses amis.

Avis : ★★★✩✩

L'histoire est très adolescente : une ado/jeune adulte (Elena) qui est partagée entre deux garçons (Stefan et Damon), mais ces garçons sont des vampires. Elena ne sait pas qui choisir entre Stefan (le gentil garçon) et Damon (le bad boy du patelin) et c'est fatiguant, gnan gnan et la vie d'Elena va basculer drastiquement quand elle découvrira le secret de ces frères. 

La série est tirée de la saga Journal d'un vampire de LJ Smith, saga que j'ai lu jusqu'au tome 5. Déjà, ne vous attendez pas à retrouver exactement les personnages des livres, parce que les producteurs de la série ont décidé de refaire la chose à leur sauce. 

Question histoire, on ne fait pas dans l'extraordinaire, ça reste dans le fantastique/surnaturel avec les vampires, sorcières, loups... Ils ont essayé d'innover à plusieurs reprises, avec des idées plutôt intéressantes mais pas transcendantes non plus car pas assez creusées pour laisser la romance au cœur de la série, ce qui a gâché la série. Heureusement, le spin-off de la série, The Originals, remonte un peu le niveau car plus sombre. 

Côté personnages, je sais pas par qui commencer... Elena, campée par Nina Dobrev, est niaise au plus haut point. Elle sait pas ce qu'elle veut, qui elle veut, elle passe limite son temps à geindre et ce personnage m'est sorti par les trous de nez maintes et maintes fois. Pour Stefan et Damon, j'ai apprécié ces personnages. Certes, ils sont excellents quand ils deviennent sans cœur, mais à part leur belle gueule, ils ne sont pas sensationnels non plus. J'aurais aimé qu'ils soient plus 'violents' et sombres pour matcher avec le côté vampire assoiffé de sang etc. Pour moi, le triangle amoureux Stefan/Elena/Damon fait pas mal d'ombre au développement des vampires et décrédibilise la série. 

Concernant les personnages secondaires, j'ai de gros gros gros coups de cœur pour Katherine, Kai, et les Originels, qui apportent le côté sombre et sanguinaire à la série. Pour Bonnie, Caroline et compagnie, que dire à part que ce sont des personnages qui sont pas transcendants... Ne parlons pas des morts pas si morts que ça, des retours injustifiés histoire de pimenter le truc et faire grimper les audiences. Cependant, la fin de la série laisse une porte ouverte à des spin-off sur d'autres personnages, même si je n'en vois pas franchement l'utilité. 

En huit saisons, Vampire Diaries s'est essoufflée peu à peu malgré des innovations et des personnages qui auraient pu être plus creusés au lieu de creuser le côté romance. Il était temps que la série s'arrête malgré une conclusion convenable mais un ensemble trop en dents de scie.

Aucun commentaire: