BlaBlaCiné #10 - Wonder Woman


Résumé : 

Avant d'être Wonder Woman, elle s'appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible à conquérir. Elle est élevée sur une île isolée et paradisiaque, mais lorsqu'un pilote américain s'écrase sur leur rivage et annonce qu'un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu'elle doit arrêter cette menace. Combattant aux côtés de cet homme et des siens pour mettre fin à cette guerre et à toutes les guerres, Diana découvre ses vrais pouvoirs... Et son véritable destin.

Avis : ★★★★✩

J'étais pressée de voir ce film, pour une fois sur une super-héroïne et non pas un super-héros. C'est vrai qu'il en manque, mais le pari est (presque) réussi. Réalisé par une femme, Wonder Woman se devait d'intégrer dans son film des touches de féminisme sous-jacentes. 

Les scènes d'action sont, pour la plupart, bien réalisées, certaines en slow-motion (comprenez 'au ralenti'), ce que j'ai trouvé intéressant mais pas forcément nécessaire. Petit souci, on voit dans certaines que le fond vert est présent, ce qui est vraiment dommage ça casse le charme du film. La bande son, quant à elle, est tout simplement géniale, présente où il faut et quand il faut. J'ai adoré les moments où l'on apprend plus sur la mythologie grecque et sur les dieux, c'était très intéressant - et nécessaire pour comprendre les origines des Amazones. 

Le film aborde des thèmes (si je puis dire) récurrents dans les films de super-héros comme le fond de l'humanité (est-elle bonne ou mauvaise ?) ou encore la guerre. 

Ici, Wonder Woman retrace les origines de la super-héroïne, d'une Diana enfant qui s'entraîne malgré le refus de sa mère à une Diana adulte qui se remémore ses années durant la guerre alors qu'elle travaille au Louvre. Gal Gadot est plutôt convaincante dans le rôle de la super-héroïne. On découvre vraiment Diana lorsqu'elle arrive à Londres, moments remplis de scènes assez marrantes, ce qui nous permet de découvrir une autre face du personnage. Diana m'a, par moments, fait penser à Steve dans Captain America : First Avenger. 

Concernant les autres personnages, je dois avouer que je ne suis pas spécialement fan de Chris Pine, qui joue Steve. C'est un personnage sympathique et bien vivant, mais j'ai trouvé que le côté "sympatoche" était un peu trop présent, ce qui le décrédibilise un peu face à Diana. C'est pas parce qu'on est beau gosse (enfin je le trouve pas personnellement beau gosse) qu'on est juste sympa. Les amis de Steve, qui serviront à ses côtés et à ceux de Diana afin d'arrêter les méchants, ne m'ont pas fait plus effet que ça car je n'ai rien ressenti envers eux. 

Wonder Woman est quand même un bon film sur les origines de Diana Prince mais qui comporte néanmoins quelques faiblesses. À voir ce que va donner dans la Justice League, mais je reste quand même plus fan de Marvel que de DC, les meilleurs films de ce dernier restant la trilogie Batman de Christopher Nolan. 

Articles Connexes

0 commentaires