profile-sample2

Chronique

La Perte

1766, vingt ans après la guerre qui opposa sorcièr...

profile-sample7

BlaBlaSéries

Orphan Black

Marginale et orpheline, Sarah est témoin du suicide d'u...

profile-sample6

BlaBlaCiné

Black Panther

Après les événements qui se sont déroulés dans Capt...

Reflex - Maud Mayeras

16 octobre 2016

Iris Baudry est photographe de l'identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.

Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre.

La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu'Iris croyait éteint va s'enflammer à nouveau dans l'objectif de son reflex.

Avis : ★★★✩✩

Je dois l'avouer, j'ai eu un arrière goût d'histoire décousue. Autant le résumé me faisait un effet de dingue, autant l'intérieur du livre semblait n'avoir rien à voir avec. C'est un thriller lent, très lent... Peut-être un chouia trop lent pour moi. Beaucoup de redondance tout au long du roman que ça en devient lourd (les chapitres concernant Iris commencent tous par "Je n'aime pas..."). 

Deux points de vue sans lien apparent, avec des chapitres courts, aucune intrigue, aucune noirceur, rien... Il n'y avait rien... J'ai rien ressenti à part le fait d'être agacée par Iris qui me tapait sur les nerfs avec ce qu'elle n'aime pas (c'est à dire rien, clairement), sa mère le croque-mitaine et c'est un personnage que je n'ai jamais réussi à cerner. 

Et puis l'action et l'intrigue a commencé à se dessiner. Doucement. Sûrement. Et là je me suis dit "Maud, pourquoi t'as attendu autant de temps ?" car ç'aurait pu commencer avant. Bien avant. Et même si j'avais un doute sur qui était le tueur, je ne pensais pas du tout à ça ! Franchement j'ai mis ma lecture en pause pour assimiler le truc tellement j'étais sur les fesses !

J'ai repris ma lecture quelques heures plus tard et tout de suite, tout est devenu bien plus clair. Et dire que le tueur de Swan, le fils d'Iris, était tout près et que je n'y ai vu que du feu ! Moi qui devine souvent qui est le tueur, là j'ai rien vu et je me suis maudite pour ça. Mais Maud Mayeras est terrible et nous fait douter tout au long des cent dernières pages pour nous livrer un final intriguant et énervant.

Une fois le livre terminé, j'ai réfléchi un peu aux pour et aux contre de ce livre... Je ne le qualifierais clairement pas de thriller et je pense que certaines choses auraient pu être abrégées ou non-nécessaires comme les chapitres sur Julie et Lucie qui ont été rajoutés à mon avis pour rendre le livre plus gros.

J'aurais aussi aimé voir plus du côté "policier" du roman parce que l'enquête a pas été si creusée que ça, à part à la fin, dont les cent dernières pages concentrent quasi toute l'action du roman, ce qui est bien dommage car elle aurait pu être éparpillée un peu par ci par là avec des points de vue de Reisse sur l'enquête. Enfin bon...

J'ai quand même passé un bon moment avec Maud Mayeras, mais ça n'était pas non plus spectaculaire.