profile-sample2

Chronique

Ragdoll - Daniel Cole

Un cadavre recomposé à partir de si...

profile-sample2

BlaBlaSéries

Jessica Jones Saison 2

Jessica Jones a repris son travail de dét...

profile-sample6

BlaBlaCiné

Black Panther

Après les événements qui se sont déroulés dans Capt...

La chambre des morts - Franck Thilliez

15 octobre 2017


Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert.

Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros. Que feriez-vous ? 

Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.


Avis : ★★★★✩

C'est avec grand plaisir que je retrouve la plume addictive et l'écriture fluide de mon auteur de thrillers préféré ! Ce qui est top avec cet auteur (je l'ai déjà sûrement dit), c'est qu'on rentre vraiment de suite dans l'action et dans l'histoire. 

Et bien évidemment, on ne s'ennuie pas une seule minute .J'ai vu le film avant de lire le livre, donc je me rappelais bien de l'histoire mais pas de tous les détails. Thilliez, comme à son habitude, nous livre un thriller glauque et sombre avec une petite moralité sous-jacente et une tension qui va crescendo. Le sujet du roman est bien documenté, ce qui permet de bien rentrer dans le roman. Si je devais chipoter sur quelque chose, ce serait sur la fin qui aurait mérité un peu plus d'explications, car là, on a l'impression que c'est bâclé. 

Au niveau des personnages, j'ai apprécié le personnage de Lucie, jeune flic et jeune maman, qui possède cependant une certaine zone d'ombre et qui cache encore bien son jeu. Les personnages de Vigo et Sylvain m'ont plus ou moins touchée : si Sylvain a du mal à se remettre de ce qu'il s'est passé et de comment ça s'est passé, Vigo, lui, n'a aucun remord ni pitié. 

Les deux hommes sont complètement à l'opposé l'un de l'autre et dans une relation dominant/dominé. S'ils ont certes besoin de cet argent après avoir perdu leur emploi, cela va les changer à jamais et leur faire commettre des actes qu'ils n'auraient jamais pensé commettre, bousillant par ailleurs leur vie et leur amitié et affectant indirectement leur famille. 

On retrouve également une relation dominante/dominée chez les deux tueuses, mais poussée plus loin que celle de Vigo et Sylvain. Viviane est vraiment perturbée et profite clairement de la naïveté de Clarisse pour perpétuer ses actes criminels. Qu'elle soit accro de la taxidermie, je le conçois (bien que ce soit clairement malsain d'empailler des bêtes qui n'ont rien demandé à personne), mais de là à le faire sur des personnes humaines, c'est pousser le vice à fond.

La chambre des morts est un très bon thriller et un très bon page-turner. On voit que c'est un des premiers romans de l'auteur mais ça n'entache pas pour autant mon addiction à ses romans.