Serre-moi fort - Claire Favan


Résumé

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.

Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.

Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…


"D'abord il y a la douleur brute, déchirante, presque immédiatement accompagnée d'un sentiment d'humiliation et d'impuissance."

Avis : ★★★★✩

Je vais diviser cet avis en plusieurs parties, puisque le roman en possède trois au total. 

La première partie de ce roman est centrée sur la famille de Nick. Sa sœur, Lana a disparu. L'auteur décide de nous faire découvrir cette partie à travers les yeux de Nick, autant dire que c'est assez original. 

Le temps passe extrêmement vite, puisque la première partie s'étend sur dix ans. En dix ans, Lana n'est pas réapparue, et la famille - notamment les parents - se sont lancés dans une enquête à eux tous seuls, aidés et soutenus par des personnes qui ont aussi vu un de leurs êtres chers disparaître du jour au lendemain. Mais Nick, réagit anormalement à la disparition de sa sœur, ce qui choque tout le monde, y compris ses parents qui la prenaient pour une sainte nitouche. 

On ne peut pas vraiment dire qu'il y ait une intrigue, puisque le narrateur ne fait que relater ce qui se passe dans sa famille en dix ans. L'enquête policière est très peu présente car elle n'avance quasiment pas - faute de moyens. Cette première partie est un peu 'introductive' et pas vraiment thrilleresque à mon goût. Cependant, les dernières phrases de cette première partie m'ont littéralement laissée bouche bée.
Cette fois-ci, on a le droit à un point de vue externe. J'ai trouvé dommage qu'on 'sache' que c'est Nick le tueur, ça a mon avis cassé l'intrigue. Cette partie commence en 2014, soit 20 ans après la disparition de Lana, et 24 corps ont été découverts dans les bois. On est vraiment dans l'enquête, mais l'intrigue n'est pas du tout intense puisqu'on sait que Lana fait forcément partie des 24 filles. On devine facilement pourquoi Nick est passé à l'acte et a tué Lana : le manque d'affection de ses parents, obnubilés par leur autre enfant, la parfaite et sainte nitouche Lana. 

Le flic en charge de l'enquête, Adam, est un homme torturé et brisé par la mort de sa femme, et par sa fille qui lui reproche de ne pas avoir été là, lui faisant vivre un véritable enfer. Il ne lâchera rien quant à cette enquête et va par ailleurs, subir le pire qu'un homme puisse subir. En effet, quand il va pour interroger l'Origamiste en prison, une émeute éclate, et les scènes vont être vraiment violentes car il va se faire violer à plusieurs reprises par plusieurs détenus à cause d'un détenu qui a une dent contre Adam. 
Toujours en point de vue externe, cette troisième partie commence sur les chapeaux de roue. Effectivement, elle s'ouvre sur les confessions du tueur - qui, bien évidemment, n'est autre que Nick. On le retrouve vingt ans plus tard, psychiatre en hôpital psychiatrique, le même hôpital où est interné Adam, le flic étant en charge de l'enquête, qui est actuellement au point mort depuis l'accident de la prison. 

On apprend beaucoup de choses à travers les confessions que fait Nick à Adam. Ce dernier est sédaté au possible afin qu'il se taise et ne révèle rien, pour que Nick puisse se servir de lui comme un pantin ou une oreille attentive. On apprend  alors que Nick s'est servi de l'Origamiste, tueur qui sévissait au même moment que lui, pour commettre ses crimes tranquillement, que sa sœur le ridiculisait constamment jusqu'à ce qu'elle l'humilie une fois de trop et qu'il la tue. 

Cette dernière partie est vraiment intense, on se demande vraiment si Nick va tuer Adam ou non, s'il va se faire prendre... Pour le coup, je retrouve vraiment les caractéristiques d'un thriller haletant dans cette troisième partie, et je trouve dommage que ça ne le soit que là. Les cinquante dernières pages sont vraiment intenses car on découvre le plan final de Nick, ainsi que - ô surprise - celui d'Adam. Ce face à face chasseur/chassé relève le suspense du roman et je ne me suis pas du tout attendue à cette fin là. Même si j'aurais préféré une autre fin, mais celle que nous a proposé l'auteur est très satisfaisante. 

Serre-moi fort est néanmoins un bon roman mais manque de suspense et d'intrigue durant les deux premières parties, avant de se rattraper dans la troisième. L'écriture est fluide et on lit rapidement ce roman grâce aux courts chapitres. Le roman ne fera pas partie de mes coups de coeur de ce mois-ci, dommage vu comment j'avais adoré Apnée Noire de la même auteur. 

Articles Connexes

0 commentaires